Documentaire: Notre poison quotidien. La responsabilité de l’industrie chimique dans l’épidémie des maladies chroniques par Marie-Monique Robin

Notre poison quotidien.

La responsabilité de l’industrie chimique dans l’épidémie des maladies chroniques

par Marie-Monique Robin

« Notre poison quotidien » est un film documentaire et un livre réalisés en 2010 par la journaliste française Marie-Monique Robin.

Marie-Monique Robin est née en France en 1960, de parents agriculteurs. Elle étudie les sciences politiques et est diplômée du centre universitaire d’enseignement du journalisme de l’université de Strasbourg. Elle débute sa carrière avec France 3 Région puis travaille pour l’agence CAPA de 1989 à 1999 avant de devenir journaliste indépendante. Elle a reçu le prix Albert Londres en 1995. Elle est aujourd’hui auteure et réalisatrice de nombreux documentaires tels que, Le monde selon Monsanto (2008), Le soja de la faim (2005), Les pirates du vivant (2005), Blé : chronique d’une mort annoncée ? (2005) pour ne citer que ceux qui traitent de la biodiversité et de l’appropriation du vivant par les géants de la biotechnologie.

Synopsis et extraits

Selon l’Organisation mondiale de la santé, l’incidence du taux de cancer a doublé au cours des trente dernières années (déduction faite du facteur de vieillissement de la population). Durant cette période, la progression des leucémies et des tumeurs cérébrales chez l’enfant a été d’environ 2 % par an. Et l’OMS constate une évolution similaire pour les maladies neurologiques (Parkinson et Alzheimer) et auto-immunes, ou pour les dysfonctionnements de la reproduction. Comment expliquer cette inquiétante épidémie, qui frappe particulièrement les pays dits « développés » ?
C’est à cette question que répond Marie-Monique Robin dans ce nouveau livre choc, fruit d’une enquête de deux ans en Amérique du Nord, en Asie et en Europe. S’appuyant sur de nombreuses études scientifiques, mais aussi sur les témoignages de représentants des agences de réglementation – comme la Food and Drug Administration (FDA) américaine ou l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) -, elle montre que la cause principale de l’épidémie est d’origine environnementale : elle est due aux quelque 100 000 molécules chimiques qui ont envahi notre environnement, et principalement notre alimentation, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Pour cela, l’auteure retrace le mode de production des aliments, depuis le champ du paysan (pesticides) jusqu’à notre assiette (additifs et plastiques alimentaires). Elle décortique le système d’évaluation et d’homologation des produits chimiques, à travers les exemples des pesticides, de l’aspartame et du Bisphenol A, et montre qu’il est totalement défaillant et inadapté. Surtout, elle raconte les pressions et les manipulations de l’industrie chimique pour maintenir sur le marché des produits hautement toxiques. Et elle explore les pistes permettant de se protéger en soutenant ses mécanismes immunitaires par… la nourriture, ainsi que le démontrent de nombreuses études scientifiques (décriées par l’industrie pharmaceutique).

Dans ce livre Marie-Monique Robin développe les sujets suivants :

I. Les pesticides sont des poisons

1. L’appel de Ruffec et le combat de Paul François
2. Des armes chimiques recyclées dans l’agriculture
3. « Elixirs de mort »
4. Malades des pesticides
5. Les cancers
6. Les maladies neurodégénératives

II. La fabrique du doute

7. La face funeste du progrès
8. L’industrie dicte sa loi
9. Les mercenaires de la science
10. Mensonges institutionnels
11. Une épidémie de maladies chroniques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s