Les besoins des corps physiques et énergétiques

10402437_394966654012542_6950502299376846873_n

Les besoins des corps physiques et énergétiques

Le corps physique a cinq besoins vitaux; quand ces besoins ne sont pas comblés, il en résulte la maladie et possiblement la mort du corps physique. Voici ces besoins :

PREMIER BESOIN : LA RESPIRATION

Malheureusement pour nous, les occidentaux, ce besoin est l’un des plus négligés et oubliés depuis notre tendre enfance. Nous ne savons même pas que nous respirons. Nous inspirons juste assez d’air dans les poumons pour nous maintenir en vie mais pas suffisamment pour nous énergiser. Les orientaux, dans leur vieille sagesse, reconnaissent ce besoin vital et enseignent l’art de la bonne respiration aux enfants dès leur jeune âge.

Nous, les occidentaux, avons placé beaucoup plus d’importance sur l’alimentation et parce que notre façon de respirer n’est pas adéquate, cela nous empêche très souvent de nous alimenter de la bonne façon. Pourquoi ? Parce que le fait de bien respirer nous aide à demeurer centrés et lorsqu’une personne est centrée, il est beaucoup plus facile pour elle de savoir si elle a véritablement faim et si oui, ce dont son corps a besoin.

L’air que nous respirons est rempli de « prana » (mot sanskrit qui signifie « énergie vitale subtile »). On trouve le prana dans l’air qu’on respire, dans la terre qu’on foule, dans l’eau qu’on boit et dans la lumière du soleil. Les méridiens du corps sont les canaux physiques par lesquels le prana circule. Il est certain que plus l’air que vous respirez est pur et plus le prana est dense et revivifiant. Ce prana peut être mesuré par les « ions négatifs » de l’air. Il y a, par exemple, beaucoup plus d’ions négatifs en campagne qu’en ville et plus en montagne qu’en campagne.

Quand vous travaillez ou passez la journée à l’intérieur d’une maison et surtout si l’air est climatisé (air inerte), il est impératif pour votre corps physique de respirer l’air de l’extérieur en prenant une bonne marche, par exemple, à tous les jours.

La façon de respirer doit aussi devenir plus consciente. Comme nous ne l’avons pas appris en bas âge, nous devons faire notre propre apprentissage maintenant.

Prenez le temps de sentir l’air entrer jusqu’au fond des poumons. Pour ce faire, votre ventre doit se gonfler. La respiration est bonne lorsque vous sentez votre ventre se gonfler en premier, ensuite la poitrine et puis les côtes. Vous savez ainsi que vos poumons sont complètement remplis d’air. Cette respiration doit se faire tout doucement, naturellement, sans forcer. Aussitôt que vous êtes seul, prenez le temps de sentir votre respiration.

Pour vous aider à respirer de cette façon, je vous suggère de faire l’exercice suivant au moins 20 minutes par jour ou deux fois 10 minutes:
Respirer en comptant 2 secondes
Retenir en comptant 8 secondes
Expirer en comptant 4 secondes
Pause en comptant 4 secondes
Recommencer

Faites cet exercice en étant très conscient de l’air qui entre en vous et de l’air qui en ressort. Voyez de la belle lumière blanche qui entre en vous et dans l’expiration, sentez que votre corps laisse sortir les toxines accumulées durant la journée. Le fait de retenir cette lumière pendant 8 secondes vous permet de donner le temps à l’air et au prana qu’elle contient de bien vous pénétrer et d’énergiser une quantité maximum de sang.

Vous pouvez monter à 3-8-5-5 ou 4-8-6-6 si vous vous sentez mieux ainsi.

Cet exercice est particulièrement utile quand vous vivez de la peur. Avez-vous remarqué que, lorsque vous avez peur, vous ne respirez plus ? En faisant cette respiration consciente, cela vous permet de faire face à votre peur d’une façon beaucoup plus calme, plus centrée.

DEUXIÈME BESOIN : L’INGESTION

L’ingestion comprend l’eau et la nourriture.

Vous savez que vous ne pouvez vivre plus de quelques minutes sans air et pas plus de quelques jours sans eau. C’est la preuve de leur importance pour le corps physique.

Nous avons tous besoin d’au moins 2 à 3 litres d’eau par jour, donc de 8 à 12 verres d’eau. Alors, aussitôt que vous avez soif, le corps réclame de l’eau et non un café, du lait, des jus, des colas ou une bière.

De plus, si vous vous aimez, vous surveillerez la qualité d’eau que vous buvez. Il existe différentes théories sur la qualité de l’eau. Certains disent que l’eau distillée est la meilleure, d’autres l’eau purifiée par osmose, d’autres l’eau de source. Décidez vous-même en essayant plusieurs sortes d’eau et suivez votre intuition. Une bonne façon de vérifier sa qualité est de laisser un verre d’eau à la température de la pièce pendant 24 heures et d’y goûter. Si après quelques secondes dans votre bouche son goût vous déplaît, ce n’est pas l’eau dont vous avez besoin.

Une excellente habitude à prendre est de toujours avoir un verre d’eau à votre portée ou une bouteille d’eau lorsque vous êtes à l’extérieur, comme en auto par exemple. Pendant quelques jours, notez combien de verres d’eau vous buvez afin de vérifier si vous écoutez cet important besoin de votre corps.

Pour ce qui est de la nourriture, il existe plusieurs excellents ouvrages sur le sujet de la bonne alimentation, c’est-à-dire comment donner à son corps ce dont il a besoin en minéraux, vitamines, protéines, glucose (sucres) et lipides (gras essentiels). Vous devez aussi être conscient de la qualité des ingrédients que vous achetez et que vous ingérez.

De plus, assurez-vous que vous avez véritablement faim avant de manger. Ce n’est que dans ce cas que votre corps vous fait savoir facilement ce dont il a le plus besoin. Faites confiance à votre corps qui est d’une intelligence parfaite si vous le laissez être un corps, sans interférence de la part de votre mental qui essaie souvent de lui dicter sa conduite.

Ouvrez-vous aussi à de nouvelles façons de vous alimenter. Ne laissez plus ce que vous avez appris dans le passé vous diriger pour le reste de votre vie.

Vous remarquerez que plus vous apprendrez à être vous-même, en reconnaissant votre grande puissance intérieure, et plus vous ne voudrez qu’ingérer des aliments naturels, c’est-à-dire des aliments produits par notre belle planète Terre.

Comme le corps humain ne peut transformer par lui-même l’énergie cosmique (soleil) et l’énergie tellurique (terre), il doit se faire aider par les fruits et les légumes. Ceux-ci absorbent ces énergies et baissent leur vibration pour que l’humain puisse l’absorber. C’est donc par les fruits et légumes que l’humain s’énergise le plus. Ensuite viennent les autres aliments que la terre nous fournit comme les légumineuses, le riz, le blé, etc. Que cette façon de vous alimenter soit un but à atteindre; vous n’en serez que plus heureux et en meilleure santé.

TROISIÈME BESOIN : LA DIGESTION ET L’ASSIMILATION

Il est certain que si vous ne mangez que ce dont votre corps a besoin et au moment où il en a besoin, ceci facilite énormément la digestion et l’assimilation.

Ce qui rend la digestion plus difficile est le fait de faire de mauvaises combinaisons alimentaires, comme par exemple du dessert en finissant le repas. Votre corps préfère avoir eu le temps de digérer les protéines et les gras avant votre ingestion de sucre. Ces mauvaises combinaisons demandent beaucoup de travail de la part du corps pour arriver à tout digérer, ce qui provoque une baisse d’énergie à la suite d’un tel repas. Manger votre dessert au moins deux heures après le repas est donc une bonne habitude à prendre.

Par contre, vous devez aussi prendre en considération votre état d’être ou d’esprit pendant que vous mangez. Si vous êtes perturbé ou en train de vous disputer ou de faire la morale à quelqu’un, cela affectera votre digestion. Si vous ne pouvez digérer l’attitude de quelqu’un, vous n’êtes pas plus en état de digérer votre nourriture. Les deux sont indissociables.

En plus, si pendant que vous mangez ou tout de suite après, vous vous sentez coupable parce que votre ego vous fait accroire que ce que vous mangez n’est pas bon pour vous ou que cela vous fera engraisser, soyez assuré que votre digestion et votre assimilation en seront affectées.

Je vous suggère donc de manger avec amour en remerciant l’Univers et tous ceux qui ont contribué à produire cette belle nourriture et de vous donner le droit d’en jouir.

QUATRIÈME BESOIN VITAL : L’ÉLIMINATION

Pouvez-vous imaginer votre vie si votre corps décidait de ne plus éliminer ?

En vous alimentant de la façon suggérée plus haut, vous ne devriez pas avoir de problèmes d’élimination. Pour aider davantage votre corps dans cette fonction, certaines actions s’avèrent très utiles.

Ne vous retenez pas quand votre corps vous indique le besoin d’éliminer. Aidez-le en prenant l’habitude d’aller aux toilettes en vous levant le matin et dans la demi-heure suivant un repas. Pourquoi ? Parce que c’est un réflexe naturel pour le corps de vouloir éliminer l’ancienne nourriture pour faire place à celle qui vient d’être ingérée. Il est aussi naturel d’éliminer le matin au lever vu que votre intestin a fait du travail pendant votre sommeil.

Des selles normales sont celles qui ne sont ni trop molles ni trop dures et qui flottent sur l’eau. Aussi, quand vous mangez de façon naturelle et végétarienne, vous pouvez remarquer que les selles sont très peu odorantes.

Deux facteurs rendent l’élimination difficile : le surplus de gras animal et lorsque vous vivez des situations où vous vous contrôlez. Lorsque vous vous retenez d’être, de dire ou de faire quelque chose par peur, moins vous lâchez prise et plus le corps a de la difficulté à lâcher prise des déchets qu’il a pour tâche d’éliminer. Tous les corps (physique, émotionnel et mental) sont reliés ensemble.

Une autre bonne habitude à prendre est de dire merci à votre corps, à votre système digestif pour le travail fantastique qu’il fait pour vous 24 heures par jour, à chaque fois que vous éliminez.

CINQUIÈME BESOIN : L’EXPLORATION ET LE REPOS

Ceci comporte bouger, travailler, s’amuser, se reposer et le sommeil.

Avez-vous remarqué que ceux qui demeurent inactifs pendant plusieurs mois deviennent inertes, sans vie ? Le corps humain a besoin de bouger afin de créer.

Faites-vous votre travail dans la joie ? Voyez-vous les bons côtés et l’utilité de ce que vous faites chaque jour?

Prenez-vous le temps de vous amuser ? Depuis une semaine, qu’avez vous fait d’amusant ? Si rien, il est temps d’y voir. Prenez-vous le temps de vous reposer sans vous sentir coupable ? Le faites-vous dans la joie ? Personne d’autre au monde ne peut le faire pour vous.

Décidez dès aujourd’hui d’avoir un bel équilibre dans votre vie physique, c’est-à-dire :

Bien respirer consciemment

Manger et boire selon votre faim et vos activités physiques

Avoir du plaisir, vous amuser, pas nécessairement prendre un temps à part pour le faire, mais vous amuser tout en ayant d’autres activités. Rire davantage.

Vous reposer, prendre des moments de détente seul, à chaque jour, selon vos besoins.

Dormir selon vos besoins de sommeil et non selon ce que vous avez appris dans le passé. Vous savez que votre corps a sommeil quand vos yeux deviennent lourds.

En ce qui concerne votre corps d’énergie, il n’a pas de besoin car il est complet par lui-même. Ce corps sert comme liaison avec nos autres corps subtils, c’est-à-dire émotionnel et mental. Ce corps d’énergie est branché à la source intarissable qui est Dieu. Seulement l’humain, par le pouvoir de son mental, peut se couper de son énergie. Par contre, l’énergie demeure là en abondance.

Prenons l’exemple de la lumière du soleil. Est-ce parce que nous nous enfermons dans une pièce à la noirceur qu’il n’y a plus de lumière ? Ou est-ce parce qu’il fait nuit qu’il n’y a plus de soleil ? Non, c’est plutôt parce que nous sommes coupés de la lumière de quelque façon. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise énergie. Il n’y a que de l’énergie.

L’humain a toujours le choix de bien utiliser son énergie ou non. S’il l’utilise pour digérer un tas de choses dont son corps physique n’a pas besoin ou pour avoir des émotions ou pour vivre des angoisses mentales, il abuse ainsi de sa réserve d’énergie. Comme ce corps d’énergie est là pour alimenter les trois corps du plan matériel de l’être humain et qu’il abuse de façon physique, émotive et mentale, il lui manque nécessairement d’énergie pour ses autres corps. Voilà pourquoi il est important de bien nourrir ces trois corps pour ne jamais manquer d’énergie. C’est le fait de mal nourrir vos corps qui vous coupe de l’énergie universelle.

Au moment où votre réserve devient basse, votre corps physique a sommeil. Durant votre sommeil, vos corps subtils se détachent partiellement pour donner une chance à votre corps d’énergie de réénergiser le corps physique.

Cependant, si vos corps émotionnel et mental sont trop alourdis par les émotions et l’angoisse mentale, ils pourront à peine se distancer de votre corps physique et vous serez peu reposé à votre réveil.

Je couvrirai dans les prochains articles comment bien nourrir vos corps émotionnel et mental afin de toujours être rempli d’énergie.

Quand vos trois corps sont en harmonie, vous vous ouvrez ainsi à reconnaître votre divinité. Plus vous êtes en contact avec votre Dieu intérieur et plus l’ouverture à l’énergie universelle est grande.

N’oubliez pas: lorsque vous vous sentez désénergisé, rappelez-vous que vous seul avez le pouvoir de reprendre contact avec l’énergie qui n’était pas disparue. Elle s’est retrouvée cachée derrière les nuages formés par une activité physique, émotionnelle ou mentale non bénéfique pour vous.

Lise Bourbeau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s