Le Yoga pour vaincre l’anxiété et la dépression

posture-yoga-equilibre

Les pensées dictent nos vies. Elles apportent le dénuement ou le bonheur. Elles provoquent le doute ou renforcent la foi. Dans l’état de dépression, le mental tend à entretenir sans cesse des pensées nuisibles qui dérangent notre tranquillité d’esprit et à ressasser des pensées qui causent la souffrance. Or, une pensée négative fait plus de mal qu’un ennemi qui voudrait nous causer du tort… Le Yoga considère que « la pensée est créatrice ». Autrement dit, si on s’identifie aux pensées, on peut en devenir prisonnier. Le fait d’imaginer des catastrophes peut suffire à les matérialiser.

Par Armanda DOS SANTOS

La discipline du Yoga amène à maitriser l’imagination de façon à l’orienter vers la réalisation de ses objectifs. Quand on nourrit le mental de force vitale, il devient une force dynamique.

Avant de développer le potentiel de la pensée il faut d’abord prendre conscience des pensées agitées, capricieuses et destructrices qui l’affectent. Cela demande un réel effort, ainsi que la pratique de certaines techniques de relaxation qui permettront de rediscipliner la pensée.

Pour évoluer, il est important de comprendre ce qui provoque en nous l’agitation mentale, la douleur et la souffrance. Il peut être très bénéfique de revoir ses croyances et ses conditionnements face aux règles de bonne conduite que la société nous a inculquées. Lorsqu’on est aux prises avec des émotions difficiles, la clé consiste à demeurer concentré. Or, les deux meilleurs moyens sont de lâcher prise sur ses attentes et ses croyances vis-à-vis des conventions sociales (est-ce que je dois ou est-ce que je ne dois pas), et d’éviter d’exprimer ses émotions avec des mots que l’on pourrait regretter. Cela demande un effort, mais il est véritablement possible d’accepter tout ce que la vie place sur notre chemin et de voir dans chaque expérience la possibilité de croitre sur le plan spirituel autant que sur le plan émotionnel. On fait un pas de géant lorsqu’on réalise que notre expérience dépend en majeure partie de la manière dont nous la percevons.

Discipliner la pensée par le Yoga

Observer les pensées est une puissante technique qui peut nous libérer de leur emprise. A mesure que l’on devient conscient de ses pensées et de leur nature, on réalise que beaucoup de ces pensées ne nous appartiennent pas. Devenir témoin de ses pensées, c’est prendre de la distance, du détachement. Lorsque vous êtes en conflit et que vous voulez vous détacher d’une pensée, d’une émotion ou d’un état de conscience, prenez une distance en retirant une partie de votre énergie et en la tournant vers l’intérieur. Observez la pensée ou l’état de conscience tel un objet, sans intervenir, comme si vous regardiez une scène de film. Demeurez calme.

Lorsque la pensée se calme et qu’alors survient le silence, on s’ouvre à une intelligence supérieure. Cette intelligence, non contaminée par les concepts, les croyances, les perceptions ou la mémoire, possède sa lumière propre. A lui seul, le mental est incapable d’une telle sagesse. D’où l’importance d’apprendre à se relaxer, à défaire les tensions et les nœuds du mental par la pratique des techniques de respiration.

Une autre méthode pour maîtriser sa pensée est de vivre dans le moment présent, notamment en arrêtant de ressasser le passé ou de se projeter dans le futur. Si l’on s’accroche au passé, c’est parce qu’on refuse l’expérience du moment présent. L’évolution passe par un lâcher prise sur le passé et sur le futur.

S’inscrire dans le présent c’est (r)établir une relation intime avec le Soi. A ce moment, le corps et l’esprit commencent à opérer, ensemble, une transformation en profondeur. La pratique du pranayama permet non seulement de s’inscrire dans le moment présent, mais aussi de développer l’attention et la concentration, principes clés dans la pratique yoguique.

Pratiques suggérées pour développer le détachement

  • Regarder les situations avec objectivité,
  • Se souvenir que l’on crée ses propres difficultés,
  • Observer sa propre attitude vis-à-vis de la situation,
  • Dans une situation, s’observer de l’extérieur,
  • Dans toute situation, rester aligné, centré,
  • Soigner ses paroles.

Si prendre de la distance face à une émotion ou une situation ne suffit pas à s’en libérer, alors on devra probablement l’accepter et la vivre pleinement. Il arrive qu’il faille sentir la charge de l’émotion avant de pouvoir en lâcher prise.

Il est important de comprendre que chaque émotion s’accompagne d’une sensation dans le corps. Cela signifie que toute émotion peut être ressentie physiquement, et pas uniquement en pensée.

Un moyen fort efficace de libérer une émotion lourde est de la rédiger dans un « Journal de guérison émotionnelle » :

  • Reconnaître l’émotion pour ce qu’elle est : « cette émotion est…. »,
  • Se permettre de ressentir l’émotion et identifier l’endroit où elle se manifeste dans le corps, ainsi que sa température.
  • Placer l’attention dans la sensation et respirer dedans.
  • Suivre la sensation à l’expiration à mesure qu’elle se déplace dans le corps.
  • Visualiser une lumière dorée emplissant tout le corps. Sentir cette lumière entrer par le sommet du crane. Ressentir la chaleur, la  joie et l’ouverture que cela crée en soi.
  • Se détendre, observer avec détachement tout sentiment qui se manifeste.
  • Reconnaitre que la situation qui a provoqué l’émotion s’est manifestée pour prendre conscience des aspects de sa personnalité sur lesquels on doit travailler.
  • Se sentir libéré, sourire et prendre quelques respirations.
  • Se détendre complètement.

Les asanas pour vaincre la dépression

« Le Yoga peut indubitablement aider à soulager les tensions », explique Christine, professeur de Yoga. Elle ajoute : « En règle général, les postures arrières rééquilibrent les énergies en apaisant les tensions mentales, mais certains peuvent être complètement récalcitrants à ces postures de détente récupératrices, l’esprit étant trop agité. Dans ce cas, il est conseillé de commencer par une série de Salutations au soleil afin de calmer l’esprit avant de pratiquer les postures de relaxation avec un pranayama* se concentrant sur l’expiration. »

Voici donc une liste de postures à pratiquer régulièrement :

  • Surya namaskar, la salutation au soleil (voir magazine 64 ou sur le site de Se Soigner Naturellement)
  • Santulanasana, posture d’équilibre
  • Mayurasana, le paon
  • Bakasana, la grue
  • Shashankasana, le lièvre

Afin de tirer pleinement profit de vos séances de Yoga, imposez vous une routine quotidienne de 40 minutes de postures, 10 minutes d’exercices de respiration et terminez par 10 minutes de relaxation. L’organisme met 21 jours à s’habituer à des nouvelles habitudes, alors persévérez. Réinventez-vous. Votre « moi » se trouve derrière le brouhaha du mental et de l’égo.

* Pranayama = la respiration

Dans la pratique du Yoga, on apprend à être critique vis-à-vis de ses pensées et de ses actions, et ne pas se déresponsabiliser en mettant la faute sur les autres ou sur les circonstances extérieures. Maîtriser ses pensées exige de s’observer avec honnêteté, dans un effort sincère.

Ce processus compte 4 étapes :

1. Observer ses pensées

2. En prendre conscience

3. Les contrôler

4. Les maîtriser

Il est important de plonger dans son passé et ne pas avoir peur d’identifier les émotions qui nous ont blessé, offusqué, traumatisé.

Source: http://www.sesoignernaturellement.fr/anxiete-depression-yoga/

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s