Equilibrer son poids naturellement grâce à l’Ayurveda

beaute-operation_bikini-03

Très jeune, Anne-Laure Spitzer, éducatrice de santé en Ayurvéda a été concernée par l’équilibre du poids. Ayant fait beaucoup de rétention d’eau à la puberté, elle a choisi le végétarisme puis l’Ayurveda, pour stimuler sa digestion, favoriser l’élimination et perdre ses kilos superflus.
Depuis qu’elle a trouvé son équilibre, elle accompagne avec joie les personnes qui cherchent à améliorer leur métabolisme et trouver leur propre poids de forme en proposant notamment des ateliers incluant des cours de cuisine ayurvédique.

Le printemps est la meilleure saison pour commencer la réappropriation de son corps.
L’élan de renouveau porteur en cette saison, et la douceur du printemps, ainsi que la chaleur de l’été aideront à faire fondre la graisse, perdre l’eau en rétention, et ainsi recomposer son idéal. Néanmoins, toute période est un bon moment si la motivation est là.

Les différentes constitutions et le poids

Nous ne sommes pas tous égaux face à la digestion et au poids. L’Ayurveda nous enseigne, grâce aux doshas, que nous avons tous une constitution différente et donc un poids idéal différent et une digestion inégale.
L’Ayurveda considère que nous sommes (comme tout ce qui est vivant) constitués de 5 éléments (l’air, l’éther, l’eau, le feu, la terre) qui vont déterminer les doshas (ou forces vitales) et leur fonctionnement : Vata (air et éther), Pitta (feu et eau), Kapha (terre et eau)

Si nous sommes tous animés par ces 3 Doshas, seulement un voire deux domine et détermine notre constitution, notre fonctionnement interne, notre tempérament. De notre constitution dépend la puissance de notre feu digestif (Agni), notre capacité à bien assimiler les aliments.

Les constitutions Vata sont en général minces et ont plutôt du mal à prendre du poids, sauf s’ils mangent de manière fanatique. Leur appétit est irrégulier et de par leur tempérament anxieux, ils peuvent avoir des habitudes alimentaires anarchiques qui perturbent leur digestion. Ils souffrent souvent de constipation chronique et de ballonnements.
L’obésité causée par Vata est caractérisée par un poids irrégulier, des périodes d’excès (souvent de sucres) alternant avec des périodes de poids normal, voire insuffisant.

Les constitutions Pitta sont en général de poids moyen. Ils ont toujours bon appétit, aiment tous les aliments, et les digèrent généralement bien grâce à leur puissant feu digestif. Ils ont tendance à avoir de la diarrhée et sont rarement constipés. Ils prennent en général peu de poids et le perdent facilement. Ils grossissent s’ils cumulent les excès de table que leur permet leur bonne capacité de digestion, ce qui arrive notamment aux personnes faisant beaucoup de repas d’affaires.

Les constitution Kapha ont une constitution naturellement corpulente, et prennent facilement du poids s’ils ne font pas assez d’exercices. Ils sont attirés par les mets gras et sucrés. Ils aiment manger pour assouvir leurs besoins émotionnels. Ils grossissent plus facilement que les autres constitutions, de par leur métabolisme lent.

Les principales causes de l’obésité ou de l’excès de poids sont : la suralimentation, des habitudes alimentaires irrégulières et une mauvaise alimentation due à l’excès de sucres et de graisses des produits industriels.

Outre le fait de ne pas se sentir bien dans son corps, les personnes en surpoids peuvent être sujettes aux maladies comme le diabète, l’hypertension, les troubles hépatiques et de la vésicule biliaire, l’arthrite, les rhumatismes articulaires, les oedèmes, les problèmes cardiaques, etc.

Les personnes en « sous-poids » (en dehors des problèmes d’anorexie) sont moins nombreuses, ce sont souvent des personnes Vata qui de par leur anxiété, perdent trop de poids.

Dans ce contexte, comment rééquilibrer son poids ?

Les régimes amaigrissants mènent souvent à l’échec, car ils visent une stratégie à court terme, et la plupart des personnes, une fois leur objectif atteint, reprennent leurs vieilles habitudes, regagnent ainsi tout le poids perdu, voire davantage. De plus, certains de ces régimes, tels les régimes hyperprotéinés, peuvent être néfastes pour la santé, car ils créent beaucoup de toxines dans le corps (acide urique), et saturent les artères.
L’Ayurveda propose une voie différente : faire la paix avec son corps et adopter des habitudes qui lui sont bénéfiques. En adoptant de nouvelles habitudes durables, le poids va naturellement s’équilibrer.
L’Ayurveda nous enseigne la recherche de l’harmonie en soi, dans notre corps et notre esprit mais aussi avec notre environnement. Son approche diététique et corporelle nous apprend à alléger notre organisme par l’alimentation mais également par la pratique de l’exercice, des massages pour stimuler le corps et assurer l’épanouissement de l’esprit.

Apprendre à se nourrir autrement.

Etre en harmonie avec son corps, c’est avant tout revoir ce que nous avons à lui offrir. Selon l’Ayurvéda, l’alimentation est le premier remède… En diététique ayurvédique, les notions de protéines, lipides, glucides, calories n’existent pas. On utilise les 6 saveurs (doux, acide, salé, piquant, amer, astringent) pour équilibrer les qualités des Doshas.

Quelques règles simples pour tous les doshas :

Respecter les saisons 
Avec le commerce international, nous avons perdu le sens des saisons qu’avaient les Anciens. Nous trouvons des tomates,des oranges toute l’année, et des fraises en hiver ! Or consommer ainsi des fruits acides hors saison estivale, augmente l’acidité dans notre corps, car celui-ci ne sait pas utiliser toute cette acidité, et la transforme en toxines.

Bien choisir ses produits
Faire au maximum la cuisine avec des produits frais, d’origine biologique, et limiter les plats industriels, trop riches en sucres, mauvaises graisses, gluten de mauvaise qualité.
L’Ayurveda préconise les légumes cuits, plus assimilables, aux crudités moins digestes le soir.

Adopter une nouvelle attitude face à la nourriture
- Cuisiner avec joie et avec plaisir. Manger en conscience, en mâchant longuement chaque bouchée pour limiter les quantités et se sentir plus léger bien que satisfait. En retrouvant le plaisir de manger sans culpabilité, vous mincirez en douceur et sans effort.
- Ne pas manger si on ne ressent pas la sensation de faim ou lorsqu’on est sous le coup d’une émotion. Attendre d’avoir faim pour manger. Les types Kapha par exemple n’ont souvent pas faim le matin, et devraient respecter cela en ne buvant qu’une boisson chaude.
- Eviter de manger trop lourd le soir : trop manger le soir perturbe le sommeil, et fait grossir.
- Limiter la viande trop riche en graisses saturées, lui préférer des légumineuses cuisinées avec des épices. Contrairement aux idées reçues, les légumineuses sont un allié précieux pour équilibrer son poids, car elles sont rassasiantes et diurétiques.
- Choisir des huiles de première pression à froid et oublier les huiles raffinées, les margarines hydrogénées, qui saturent les artères.
- Boire de l’eau chaude aussi souvent que possible (dans notre société, l’erreur est de boire trop froid, car les boissons glacées figent l’estomac). Le matin au lever, une grande tasse d’eau chaude avec une cuillerée à café de miel et le jus d’un demi-citron, nettoie le foie et la vésicule biliaire.
- Dans la journée de l’eau chaude au gingembre (1 cuillerée à café de gingembre frais coupé en bâtonnets dans un thermos d’au bouillante).
- Limiter l’alcool, les produits laitiers qui créent des toxines.
- Cuisiner avec les épices et les aromates, une aide précieuse pour la digestion. Elles stimulent le feu digestif et permettent la digestion de mets lourds. Elles sont plus efficaces quand on les utilise selon notre dosha et selon la saison. 
Au printemps/été, la coriandre (meilleure épice et aromate pour les types pitta), le basilic, le gingembre frais (stimule le feu digestif), le curcuma frais (anti-inflammatoire, excellent pour les fonctions biliaires et hépatiques), les graines de fenouil (amies de l’estomac). Pour les desserts, la cardamome, la cannelle ou encore le gingembre frais stimulent la rate et permettent la digestion des sucres. La menthe, très bénéfique pour perdre du poids, peut être prise en tisane et être préparée en chutney.

Adopter une nouvelle attitude envers soi.
Il est important d’apprendre à se relaxer, prendre soin de soi et évacuer les tensions. L’exercice est un bon moyen pour stimuler le métabolisme et éliminer les toxines physiques et mentales. La marche est la plus simple et aussi la plus efficace manière de mobiliser son organisme. Marcher au moins 15 minutes par jour, par exemple, avant de rentrer à la maison et visualiser en même temps qu’on laisse derrière soi ses soucis de la journée

Les massages sont aussi très utiles quand on veut mincir, car ils vont stimuler toutes les zones engorgées, et faciliter l’élimination des toxines et des rétentions d’eau.

Pour les types Kapha et les personnes ayant beaucoup de poids à perdre, il peut être utile de jeûner un jour par semaine, pour désengorger l’organisme. Le jeûne ne fait pas maigrir mais est utile pour détoxiner l’organisme et amorcer une perte de poids.

L’Ayurvéda propose également des solutions en phytothérapie pour aider à l’équilibre du poids. Consulter un praticien ayurvédique pour un accompagnement plus personnalisé.

Je vous souhaite beaucoup de joie à appliquer ces conseils et soyez doux avec vous-même sur le chemin du bien-être et de l’harmonie.

Anne-Laure Spitzer

Source: http://www.ayurveda-france.org/praticiens/Equilibrer-son-poids-naturellement.html

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s