La méditation, prémisse à la connaissance de soi

La méditation répond à notre recherche d’équilibre, de sens et de plus en plus souvent, d’évolution personnelle voire spirituelle. Il existe de multiples approches de cette discipline millénaire : méditation en mouvement, statique, sur les chakras, sur le souffle, pleine conscience, en retraite (vipassana), Zazen… chacune adopte une stratégie différente pour berner, occuper ou maîtriser notre mental afin de passer au-delà…

Par Joyce VILLAUME-LE DON

 

Méditation et connaissance de soi

Méditation et connaissance de soi

Sortir de la pensée ordinaire et limitative, faire évoluer la conscience que nous avons de nous-même et de notre environnement, tel est l’objet profond de la méditation. Derrière notre bavardage mental (vous savez, cette petite voix dans votre tête qui commente à longueur de temps ce qui passe sous vos yeux !), se trouve notre véritable être, appelé communément « moi supérieur ». Aussi, toute méditation devrait commencer par l’intention de se connecter à cette partie de nous-même, au-delà de notre mental hégémonique, afin de rentrer dans un nouvel espace encore inexploré. « Je demande à me connecter à mon moi-supérieur » serait une formule suffisante par exemple.

Il faut noter qu’un grand écueil est apparu sur le chemin de nombreuses personnes débutant la méditation, celui de vouloir faire taire ses pensées, de contrôler son mental… bref de dire au mental ce qu’il a à faire… avec notre mental ! La méditation n’est pas une lutte contre soi-même, c’est une inclusion de nos pensées vers un espace plus haut, que vous ne connaissez pas encore et où seul votre moi supérieur pourra vous emmener. La méditation est l’humilité et le courage de faire le silence et d’être à l’écoute de cette dimension de nous-même dont nous sommes tous plus ou moins consciemment en recherche. Donc pas de fixette sur vos pensées ! Il n’y a aucun combat à mener, rangez vos armes, détendez-vous, acceptez vos pensées sans les nourrir et concentrez-vous sur votre silence intérieur. Si vous acceptez vos pensées, elles ne seront plus une barrière à votre pratique méditative. Pour mémoire, deux règles sont importantes « ce / ceux à quoi l’on résiste, persiste ! » & « nous donnons de l’énergie à ce / ceux sur quoi nous focalisons ». Donc, si vous vous focalisez sur votre silence intérieur, aussi infime soit-il, tout en laissant vivre vos pensées, votre silence intérieur augmentera, de même que votre paix et votre guidance intérieures ainsi que votre capacité à écouter vos intuitions.

Aussi, on ne mettra jamais assez l’accent sur les nombreux bienfaits de la méditation. Lorsque vous avez trouvé la bonne technique pour vous, voici les beaux fruits que vous en retirerez au fur et à mesure de votre investissement. En calmant vos pensées, la méditation calme également les émotions perturbatrices associées, anxiété, peurs, colères… etc, qui vous troublent, et par voie de ricochet votre entourage. En soulageant vos fonctions cérébrales, elle aide à une meilleure concentration, à se focaliser sur les aspects positifs de notre vie, augmente notre sens de l’analyse et offre un discernement accru. Elle est un soutien pour réussir à vivre au moment présent, sans réagir à travers de vieux schémas que nous plaquons sur nos situations de vie actuelle. Elle aide à ETRE sans FAIRE, et sans VOULOIR ETRE. Elle offre une vraie liberté !

Une pratique plus intensive, permet de se nettoyer des conflits intérieurs, des limitations qui empêchent notre développement, de se comprendre en profondeur et d’avoir des prises de conscience sur ce qui est essentiel pour nous, et ce qui ne l’est pas. Elle est un chemin vers nous-même.

Concentrez-vous sur votre silence intérieur

  • Faites le silence.
  • En vous concentrant légèrement, vous percevrez au niveau de vos oreilles un doux pétillement / grésillement. Ceci est le bruit que fait votre énergie subtile en circulant dans les canaux subtils (nadis).
  • Concentrez-vous sur ce son et laissez-le vous envahir et vous envelopper complètement. Lorsqu’il n’y a plus que ce son à l’intérieur de vous. Vous avez atteint le silence intérieur et êtes naturellement en connexion avec votre moi-supérieur.

Exercices pratiques pour se connecter à son moi-supérieur

  • S’isoler dans un endroit calme où le monde extérieur ne vous perturbera pas,
  • Fermer les yeux, respirer profondément,
  • Emettre l’intention de vous connecter à votre moi-supérieur « Je demande à me connecter à mon moi supérieur » (vous n’avez pas besoin de savoir comment, l’intention suffit),
  • Imaginer une colonne de lumière qui part du sommet de votre crâne et vous relie à se moi-supérieur,
  • Monter dans cette colonne de lumière jusqu’à sa source (cela peut paraître loin et difficile au début). Lorsque vous avez atteint cette source, laissez-vous nourrir par l’énergie qui en découle,
  • Vous êtes alors dans un parfait état pour commencer différentes techniques de méditation ou juste rester en lien avec votre moi supérieur qui est une technique de méditation à part entière.

Source: http://www.sesoignernaturellement.fr/meditation-premisse-connaissance-soi/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s