Du médecin ayurvédique

77040_443441279042380_1303418269_n

 

« Quand il a saisi les spécificités des maladies en termes d’étiologie, de signes précurseurs, de symptômes, de gestion des troubles, de variétés et de gravité, de cas spéciaux, de variation et de durée, le médecin devra être particulièrement au courant des influences des éléments (doshas), connaître les remèdes à administrer, tenir compte du lieu, du moment, de la force du patient, de sa constitution physique, de la dominante fondamentale (sâra) d’un seul ou de tous les constituants corporels (dhâtu), du régime alimentaire, du suivi de l’affection, du psychisme du malade, de son tempérament et de son age, car la thérapie dépend directement de la parfaite connaissance de l’ensemble de ces paramètres. Un médecin qui ne maîtriserait pas toutes ces données ne pourrait prétendre contrôler la maladie. Cette maîtrise est indispensable. »

Charaka Samitha, Section III, chapitre I

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s