Et si nous aimions enfin notre ventre !

Les-chakras-ces-zones-secretes-du-corps_imagePanoramique500_220
 
 
Quelle partie de votre corps aimez vous le plus? vous répondrez peut-être vos yeux, votre bouche vos jambes etc. Mais combien d’entre vous diront « j’aime mon ventre ».
Pourtant votre ventre est l’épicentre de votre bien-être non seulement physique mais surtout mental.
N’avons nous pas des expressions pour traduire nos émotions qui impliquent notre estomac, notre ventre ? avoir des papillons dans l’estomac, avoir l’estomac noué , mettre toutes ses tripes sur la table etc.
 
Après plus de 30 années de recherche, les scientifiques ont constaté que nous n’avons pas seulement un cerveau avec hémisphères gauche et droite mais un second cerveau situé dans notre ventre et qui contient non pas des centaines ou des milliers mais des millions de neurones!!, et ce cerveau est le plus autonome !

« Il possède autant de neurones que la moelle épinière et pourtant, il ne loge pas sous notre crâne, mais dans notre ventre ! Lui, c’est le « système nerveux entérique » ou SNE, un réseau dense de neurones étroitement connectés entre eux, qui enveloppe tout l’intestin. Ce système est si indispensable à la survie et autonome dans son fonctionnement, qu’il a été baptisé le « deuxième cerveau » par Michael Gershon, professeur au Département d’anatomie et biologie cellulaire de l’Université Columbia, à New-York. » Sciences et Avenir du mois de Juin 2012″

N’avez vous pas remarqué lorsque vous devez avoir un rendez-vous important, une décision à prendre etc.. votre ventre vous parle, certes vous pouvez avoir mal à la tête mais cela part de votre ventre. Ce n’est pas psychosomatique , c’est un fait!
D’ailleurs, les chercheurs on remarqué que dans les maladies telles que l’autisme, la maladie d’Elsheimer, Parkinson, l’asthme, ont également un lien avec des troubles intestinaux dûs aux modifications de l’équilibre de nos bactéries ou flore intestinal , ces bactéries représentent environ 2kgs de notre poids de corps, ce qui ouvre un champ important dans l’étude de ces maladies avec l’étude de ces 2 cerveaux qui se parlent.

Nos 2 cerveaux communiquent par le nerf vague qui naît au cerveau dans le bulbe rachidien descend par le cou pour se terminer au niveau de notre abdomen. Très longs, ses rameaux nerveux innervent de nombreux organes intra-abdominaux. On peut donc conclure que le ventre parle et notre cerveau écoute.

Par ailleurs, seulement 1% de la sérotonine est produite dans notre cerveau et 90% le serait dans notre ventre, elle participe à la régulation dans l’organisme de multiples fonctions indispensables : l’humeur, la satiété, le seuil de douleur, et a un rôle majeur dans le sommeil.

Le cerveau abdominal envoie, à travers le nerf vague, neuf fois plus d’informations vers la tête qu’il n’en reçoit. Ce qui fait dire à certains que notre santé dépendrait de l’entente entre nos deux centres nerveux.

A en croire Michael Gershon, le cerveau abdominal serait aussi capable de se souvenir et participerait à la phase de rêves pendant le sommeil en produisant de la sérotonine. Autrement dit, il aurait tout de son grand frère. Le cerveau abdominal penserait-il également?

Notre ventre est notre centre d’énergie, notre centre de gravité et notre centre émotionnel.

Je voudrai surtout ajouter que depuis la nuit des temps dans le yoga, le Qi gong ou le Tai Chi Chuan, en Asie et en Inde , le ventre a toujours été considéré comme le second cerveau, un grand auteur grecque classique Euripide ne disait-il pas : » Le ventre est le plus grand de tous les Dieux »

Le massage du ventre tel que Chi Nei Tsang : chi profond dans les organes permet de délier les points de tensions dans le ventre souvent liés aux émotions enfouies et de faire le lien avec la réflexologie de l’abdomen.

En Yoga le second chakra Swadhistana est situé au milieu du ventre il contribue à l’équilibre psychologique en entretenant la paix et la confiance en soi et nous apprend la gestion de notre énergie vitale, on trouve d’ailleurs l’équivalent sous le nom Dan Tian inférieur chez les chinois.

En Yoga on apprend à relâcher son ventre à ne pas être obsédé par ce ventre ultra plat , en plaques de chocolat qui bien souvent s’avère plus de dangereux pour notre santé.
Par ailleurs, la respiration Kapalabhati pranayama que l’on peut considérer d’abord comme un nettoyage avant un pranayama permet de masser nos organes internes avec des bénéfices pour notre cerveau, rend les idées plus claires en oxygénant les lobes frontaux, en rechargeant l’énergie vitale du corps.

Pour les Japonais, la force vient du ventre: Hara, réservoir de notre énergie. Il est considéré comme le centre de la vie instinctive et intuitive, dont dépendent toutes nos fonctions physiologiques mais aussi psychologiques.

Notre centre vital est activé par la respiration,le souffle, la concentration, la méditation, en prenant soin de notre centre vital de ce second cerveau, nous équilibrons notre mental.

Ces différentes activités permettent de gérer les émotions négatives de notre second cerveau.

Bien entendu notre alimentation a un rôle très important dans le bien-être de notre ventre, si vous avez une alimentation trop riche, ou si vous faites un repas trop copieux, n’avez pas constaté comme votre cerveau »du haut » ne pouvait plus être efficace?

Je vais partager avec vous un peu de mon histoire, après avoir longuement insisté pour des analyses complètes soient effectuées, on m’a donc dit que j’ai une hypothyroïdie d’Hashimoto, maladie auto-immune qui s’accompagne de beaucoup de désagréments, goitre, fatigue entre autres intolérance au gluten et aux produits laitiers etc.. je vous fait grâce de la liste, bref quand enfin après avoir enfin obtenue que cette intolérance soit reconnue et quelle n’était pas une vue de l’esprit, j’ai donc changé mon alimentation, pour une alimentation, sans gluten sans produits laitiers, sans sucre, soja et iode (pour moi ) et certains légumes, d’un seul coup ma vie s’en est trouvée transformée, plus de maux de ventre, donc des pensées claires et vives, plus de trous de mémoire, un énorme regain d’énergie, mon ventre étant enfin libre ma tête l’est devenue aussi.

Bref un système digestif en pleine forme module notre humeur !

Notre alimentation est notre première médecine et si ce second cerveau n’est pas nourri correctement, notre état psychique moral en subit immédiatement les conséquences, notre énergie vitale décroît.

Un proverbe persan décrit bien ce phénomène : « Quand le ventre est vide, le corps devient esprit; quand il est plein, l’esprit devient corps »

Plus haut je faisais mention de ces » bonnes » bactéries utiles à la bonne harmonie existante entre nos 2 cerveaux, de là nous pouvons conclure que l’absorption de médicaments, d’antibiotiques altèrent cette flore et laissent une empreinte sur du très long terme, c’est très certainement du domaine de la science fiction mais peut-être un jour envisagera- t-on de soigner la dépression en s’interrogeant sur une petite partie défectueuse de l’intestin. Après tout il y a peu de temps, qui s’intéressait à la possible existence d’un cerveau dans notre ventre?

En conclusion, apprenez à choyer votre ventre car c’est finalement lui qui a le dernier mot, nourrissez le correctement et il vous le rendra au centuple, vous déborderez d’énergie positive, vous aurez l’esprit ouvert et calme.
Dernier petit conseil, posez régulièrement vos mains sur votre bas ventre, l’effet d’apaisement est quasi immédiat, le ventre adore être chouchouté.

 
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s